Soutenance de thèse - Eva Serrano - mardi 31 janvier 2017 - 13 h

picto diplomeEva Serrano soutiendra sa thèse le mardi 31 janvier à 13 h (Salle Silva - Maison de la Télédétection, Montpellier ).

 

 

Composition du jury :

  • Hélène Fenet, Pr, Université de Montpellier, Rapportrice
  • Karina Gibert, Associate Prof with Full Prof. Habilitation (Univ. Polytecnica Barcelona), Rapportrice
  • François Pinet, DR IRSTEA, Clermont-Ferrand, Examinateur
  • Nathalie Villa-Vilianeix, CR (HDR), INRA Toulouse, Rapportrice
  • Maria Armienta Hernandez, Pr, Universidad Nacional Autonoma de México, Insituto de Geofisica, Co-directrice de thèse
  • Laure Berti-Equille, DR IRD, UMR ESPACE DEV, Montpellier, Co-directrice de thèse
  • Corinne Grac, Ingénieur de l'agriculture et de l'environnement, ENGEES Strasbourg, Co-encadrante
  • Jean-Christophe Desconnets, Ingénieur, IRD, Co-encadrant

 

Titre :
Pré-traitement et analyse des données environnementales : Application à l’évaluation de la qualité de l’eau des rivières mexicaines

Résumé :
Les données acquises lors des surveillances environnementales peuvent être sujettes à différents types d'anomalies (i.e., données incomplètes, inconsistantes, inexactes ou aberrantes). Ces anomalies qui entachent la qualité des données environnementales peuvent avoir de graves conséquences lors de l'interprétation des résultats et l’évaluation des écosystèmes. Le choix des méthodes de prétraitement des données est alors crucial pour la validité des résultats d'analyses statistiques et il est assez mal défini. Pour étudier cette question, la thèse s'est concentrée sur l’acquisition des données et sur les protocoles de prétraitement des données afin de garantir la validité des résultats d'analyse des données, notamment dans le but de recommander la séquence de tâches de prétraitement la plus adaptée. Nous proposons de maîtriser l'intégralité du processus de production des données, de leur collecte sur le terrain et à leur analyse, et dans le cas de l'évaluation de la qualité de l'eau, il s’agit des étapes d'analyse chimique et hydrobiologique des échantillons produisant ainsi les données qui ont été par la suite analysées par un ensemble de méthodes statistiques et de fouille de données. En particulier, les contributions multidisciplinaires de la thèse sont : (1) en chimie de l'eau: une procédure méthodologique permettant de déterminer les quantités de pesticides organochlorés dans des échantillons d'eau collectés sur le terrain en utilisant les techniques SPE–GC-ECD (Solid Phase Extraction - Gas Chromatography - Electron Capture Detector) ; (2) en hydrobiologie : une procédure méthodologique pour évaluer la qualité de l’eau dans quatre rivières Mexicaines en utilisant des indicateurs biologiques basés sur des macroinvertébrés ; (3) en science des données : une méthode pour évaluer et guider le choix des procédures de prétraitement des données produites lors des deux précédentes étapes ainsi que leur analyse ; et enfin, (4) le développement d’un environnement analytique intégré sous la forme d’une application développée en R pour l’analyse statistique des données environnementales en général et l’analyse de la qualité de l’eau en particulier. Enfin, nous avons appliqué nos propositions sur le cas spécifique de l’évaluation de la qualité de l’eau des rivières Mexicaines Tula, Tamazula, Humaya et Culiacan dans le cadre de cette thèse qui a été menée en partie au Mexique et en France.

Mots clés : prétraitement des données, analyse des données, données environnementales, évaluation de qualité de l’eau, pollution de l’Eau.

Télécharger l'avis en PDF

Présentation Actualités Soutenance de thèse - Eva Serrano - mardi 31 janvier 2017 - 13 h